(Listen here, download the 18 MB mp3 file, or subscribe via iTunes or the RSS feed.)



{ceimg:alt_text}

Créer une entreprise sociale est un parcours difficile, peut être plus que pour une entreprise classique. Une étude a été lancée en 2010 à l’initiative d’Antropia, le 1er incubateur social et fonds d’amorçage français, pour connaître les facteurs clés de succès ou d’échec à la création d’une entreprise sociale ainsi que le portrait-robot de l’entrepreneur social qui réussit.

Amandine Barthelemy et Romain Slitine, deux experts associés de l’Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat Social, nous expliquent la teneur de l’étude et en dressent une grille de lecture sur l’entrepreneur lui-même, le projet et la méthode employée. L’objectif est de permettre l’émergence d’entreprises sociales pérennes et à fort impact social, et de les accompagner au mieux dans leur démarrage. L’idée n’est donc pas d’entreprendre pour entreprendre mais entreprendre pour réussir.

Amandine Barthélémy (IEP Paris, ESSEC Chaire Entrepreneuriat social) est consultante spécialisée dans l’accompagnement des entreprises et projets à finalité sociale. Elle intervient pour des missions de stratégie, organisation et management dans l’objectif de construire des modèles de fonctionnement et d’organisation pertinents pour assurer la pérennité du projet social et économique des organisations d’intérêt général. Elle accompagne aussi des acteurs publics ou privés dans leur soutien au développement de l’économie sociale et solidaire et la mise en place de cadres d’évaluation. Elle est co-fondatrice d’Odyssem, structure dédiée au développement et à l’essaimage des initiatives sociales ayant fait leurs preuves. Dans le cadre d’Antropia, incubateur social de l’ESSEC, elle accompagne des entrepreneurs sociaux dans la formalisation et le lancement de leurs projets. Maître de conférences à Sciences Po Lille, elle est co-auteur de « Vivre l’Entreprise Responsable, Salariés et dirigeants face aux défis de la responsabilité sociale » Ed. Autrement (2008) et de « Entrepreneuriat social, Innover au service de l’intérêt général », Ed. Vuibert (2011).

Romain Slitine (IEP Paris, ESSEC Chaire Entrepreneuriat social) a travaillé pendant de nombreuses années au sein d’un groupe d’assurance mutualiste sur les thématiques de promotion de l’économie sociale, puis dans des fonctions d’animation commerciale et de développement dans l’optique de concourir au juste équilibre entre vocation économique et sociale du groupe. Il est co-fondateur d’Odyssem où il intervient pour favoriser les processus de démultiplication d’initiatives sociales exemplaires, s’appuyer sur les projets réussis et les réseaux en place pour accélérer le changement d’échelle de l’économie sociale et solidaire. Il développe également des activités visant à sensibiliser et à mobiliser les acteurs sur la dynamique d’entrepreneuriat social, en contribuant en particulier à l’animation d’événements et de réflexions dans le secteur. Expert associé au sein de l’Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat Social de l’ESSEC, il est également maître de conférences à Sciences Po Lille. Il est co-auteur de l’ouvrage « Entrepreneuriat social, Innover au service de l’intérêt général », Ed. Vuibert (2011).

Tracker Pixel for Entry